Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

StateFarm Canada est maintenant Desjardins Assurance

State Farm Canada est maintenant Desjardins Assurances. Votre agent local de State Farm sera désormais connu sous le nom d’agent de Desjardins.

Pour plus de détails, visitez le desjardinsagents.com/changements-state-farm-canada.

Vous souhaitez accéder au site américain de State Farm? Visitez-le ici : statefarm.com.

Votre province

Avis important à nos assurés

Le Service de police de Laval a fourni le 14 juin 2019 de l’information permettant au Mouvement Desjardins d’établir que les renseignements personnels de 2,9 millions de membres ont été communiqués à des personnes à l’extérieur de l’organisation. Seuls les membres des caisses Desjardins sont concernés par la situation. Apprenez-en plus.

Saut au contenu

Diversification et répartition des actifs

Chez Desjardins Assurances, nous savons à quel point le savoir est précieux dans le domaine des placements. Cette page vous instruira sur la « diversification » et la « répartition des actifs », deux notions semblables, mais qui renvoient à des approches de placement différentes.

Pour en apprendre davantage sur les options de placement qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs, communiquez avec un conseiller de Desjardins Sécurité financière Investissements.

Diversification

La diversification, c’est la répartition des risques entre diverses catégories d’actifs semblables. Les principales catégories d’actifs sont les actions, les obligations et les quasi-espèces, chacune étant ensuite divisée en sous-catégories qui misent sur différentes caractéristiques de la catégorie principale.

Par exemple, les actions émanent d’entreprises de petite ou de grande taille, étrangères ou non. Quant aux obligations, elles sont émises par des sociétés ou des entités gouvernementales et ont des échéances à court ou à long terme. Toutefois, la diversification ne peut ni vous garantir un revenu ni vous garder à l’abri des pertes si le marché fléchit.

Une manière de diversifier son portefeuille consiste à acquérir des parts de trois ou quatre fonds communs de placement aux objectifs différents. Même si, à la base, chacun offre une certaine diversification, vous maximisez l’effet en cotisant à plusieurs fonds à la fois. Comme leurs objectifs seront différents, la probabilité qu’ils détiennent les mêmes titres est moindre.

Exemple

Un fonds commun de placement composé d’actions de grandes entreprises ne devrait pas comprendre les mêmes titres qu’un fonds qui investit dans les PME. Même chose pour un fonds commun spécialisé principalement en actions étrangères par rapport à un autre composé d’actions canadiennes.

Mais attention, deux fonds aux objectifs différents peuvent quand même se recouper sur le plan des titres. Par exemple, s’ils investissent tous deux dans des actions de grandes sociétés, vous pourriez donc ne pas trouver la diversification voulue.

Divisez vos placements entre différents types d’actions ou d’obligations pour réduire votre vulnérabilité à la volatilité des marchés. Ainsi, si jamais les actions des PME sont en baisse, vos pertes pourraient être compensées par des gains du côté des grandes sociétés, et vice versa.

Répartition des actifs

Si vous divisez vos actifs entre différentes catégories, vous pourriez tirer parti d’un grand éventail de placements.

Ainsi, vous pourriez investir une partie de votre argent dans des actions à haut risque, et placer le reste dans des obligations d’entreprises ou d’État, qui sont plus sûres. Toutefois, la répartition des actifs ne peut ni vous garantir un revenu ni vous protéger contre les pertes.

Exemple

Un exemple de répartition des actifs serait l’acquisition de parts d’un fonds commun de placement composé d’actions ainsi que de parts d’un fonds composé d’obligations. Les obligations et les actions connaîtront chacune des hausses et des baisses, mais celles-ci n’auront pas nécessairement lieu en même temps. Ainsi, si les actions traînent de la patte, les obligations pourraient quand même gagner en valeur.

Dans le cadre de votre stratégie de répartition des actifs, vous pourriez également cotiser à un fonds du marché monétaire, un choix vu comme moins risqué que les actions ou les obligations. Ces fonds maintiennent un prix fixe autant que possible, et se composent de placements à court terme comme des titres de créance de grande qualité émis par des sociétés ou par un État.

Répartir vos actifs entre plusieurs instruments de placement présentant des risques différents pourrait réduire les effets de la volatilité du marché. Vos placements pourraient aussi évoluer avec vos objectifs et devenir plus ou moins audacieux avec le temps.

Les fonds communs de placement ne sont pas des produits d’assurance. Ils sont distribués par des conseillers de Desjardins Sécurité financière Investissements inc.

Veuillez lire l’aperçu de tout fonds avant d’investir. Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais.

Les fonds communs de placement ne sont pas garantis. Leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement antérieur n’est pas une indication de leur rendement futur. Les titres de fonds communs de placement ne sont pas couverts par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par un autre organisme public d’assurance-dépôts.

Desjardins Assurances et ses agents ne fournissent ni avis juridiques ni avis fiscaux. Veuillez consulter un conseiller juridique ou fiscal pour discuter de votre situation.

Trouver un agent

Chercher
Haut de page