Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

StateFarm Canada est maintenant Desjardins Assurance

State Farm Canada est maintenant Desjardins Assurances. Votre agent local de State Farm sera désormais connu sous le nom d’agent de Desjardins.

Pour plus de détails, visitez le desjardinsagents.com/changements-state-farm-canada.

Vous souhaitez accéder au site américain de State Farm? Visitez-le ici : statefarm.com.

Votre province

Avis important à nos assurés

Le Service de police de Laval a fourni le 14 juin 2019 de l’information permettant au Mouvement Desjardins d’établir que les renseignements personnels de 2,9 millions de membres ont été communiqués à des personnes à l’extérieur de l’organisation. Seuls les membres des caisses Desjardins sont concernés par la situation. Apprenez-en plus.

Saut au contenu

Glossaire financier

Pour vous aider à faire les bons choix selon vos objectifs de placement, nous présentons ici de l’information sur les termes financiers courants.

Vous avez des questions ou avez besoin d’aide pour atteindre vos objectifs financiers? Communiquez avec un conseiller de Desjardins en fonds communs de placement.

-

+

Tout élément présentant une valeur économique et appartenant à une personne physique ou morale. Il peut s’agir d’argent, de valeurs mobilières, de comptes clients, de stocks, d’équipement de bureau, d’une maison, d’une voiture ou d’autres biens. Dans un bilan, l’actif total (le total de ces éléments) équivaut à la somme du passif et des capitaux propres.

Titre qui représente une part de la propriété (c.-à-d. des capitaux propres) d’une entreprise et qui confère à l’actionnaire un droit sur les dividendes et l’actif net de cette entreprise. Si la société n’a qu’une seule catégorie d’actions, on mesure cette participation en divisant le nombre d’actions d’une personne par la quantité totale d’actions en circulation. Par exemple, si vous détenez 50 actions d’une société qui a 1 000 actions en circulation, vous possédez 5 % de l’entreprise.

Personne, institution, fiduciaire ou succession qui reçoit ou pourrait avoir le droit de recevoir des prestations en vertu d’un testament, d’une police d’assurance, d’un régime de retraite, d’une rente, d’une fiducie ou d’un autre contrat au décès d’une personne donnée.

Bon conçu pour aider les familles à épargner tôt pour d’éventuelles études postsecondaires. Des règles et des restrictions s’appliquent. Vous les trouverez sur le site Web de Service Canada.

Valeur de tous les biens que vous possédez, par exemple votre maison, vos placements et votre épargne.

Type ou forme de placement, comme des actions, des obligations, un immeuble ou des liquidités.

Commission versée par le gestionnaire d’un fonds commun de placement aux conseillers qui vendent les parts aux investisseurs. Cette commission mensuelle ou trimestrielle les rémunère pour leurs conseils en matière de placement.

Compte administré par une personne physique ou morale (le dépositaire) dans l’intérêt d’une autre personne. Ces comptes se trouvent généralement auprès d’une banque, d’un fonds commun de placement ou d’une société de courtage.

Type de compte instauré par le gouvernement fédéral en 2009 pour encourager les citoyens canadiens à épargner pour leurs besoins à long terme, comme la retraite. Les cotisations à un CELI ne sont pas déductibles du revenu imposable, mais les intérêts et toute autre croissance du capital sont exempts d’impôt, même au retrait. En effet, les fonds peuvent être retirés en franchise d’impôt, à tout moment et pour quelque raison que ce soit. L’Agence du revenu du Canada impose cependant un plafond annuel de cotisation, lequel est indiqué sur son site Web.

Compte où sont déposés les fonds transférés entre deux régimes de retraite, habituellement en cas de changement d’employeur. Les fonds sont immobilisés et ne peuvent pas être utilisés avant la retraite.

Banque ou société de fiducie qui surveille les actifs d’un fonds commun de placement, notamment son portefeuille de titres ou un registre qui en fait état. Le dépositaire ne participe aucunement à la gestion du portefeuille.

Paiement prenant la forme de dividendes ou de gains en capital venant d’un portefeuille. La distribution peut être faite en argent ou réinvestie dans l’achat de parts supplémentaires.

Versement (généralement annuel) fait aux détenteurs de parts d’un fonds commun de placement à partir des gains réalisés sur la vente de titres dans le portefeuille.

Méthode de répartition de l’actif d’un portefeuille qui consiste à investir dans un vaste éventail de titres ou de catégories d’actif. La diversification a pour but de réduire le poids du risque de chaque titre, secteur ou catégorie d’actif en équilibrant le risque global et le potentiel de rendement du portefeuille.

Liquidités distribuées aux détenteurs de parts selon les bénéfices nets d’un fonds. Les dividendes peuvent être réinvestis dans l’achat de parts supplémentaires.

Droits accumulés au titre d’un régime d’épargne-retraite offert par l’employeur, même si on quitte l’entreprise ou le régime.

Montant total que vous pouvez cotiser à certains régimes ou comptes, comme un régime enregistré d’épargne-retraite, sans pénalité fiscale.

Toute période de 12 mois choisie comme année comptable par une entreprise. Cette période n’a pas à suivre l’année civile qui commence le 1er janvier.

Propriétaire légal des biens en fiducie qui a le pouvoir sur ces biens et sur les placements et qui doit exercer ce pouvoir dans l’intérêt du bénéficiaire.

Moyen par lequel une personne, le fiduciaire, peut posséder et contrôler des biens dans son intérêt ou dans l’intérêt d’autrui, le bénéficiaire.

Obtention de fonds par la vente d’obligations, de bons ou de billets à des particuliers ou à des institutions.

Portefeuille qui réunit les fonds de nombreux investisseurs partageant les mêmes objectifs pour les répartir dans un certain nombre de titres achetés pour leur compte.

Frais facturés au détenteur qui vend des parts d’un fonds commun de placement. Il ne s’agit pas d’une commission de courtage, mais bien de frais payés à l’organisme de placement pour couvrir le coût de la vente.

Lorsqu’on quitte une entreprise ou qu’on prend sa retraite, compte ouvert pour déposer les fonds accumulés au titre d’un régime de retraite. Le FRRI verse un revenu régulier, sous réserve de certaines restrictions de retrait.

Régime où repose l’épargne-retraite d’une personne, laquelle lui est versée sous forme de revenu à sa retraite, sous réserve d’un plafond de retrait annuel.

Appréciation qui porte la valeur des parts au-delà de leur prix d’achat. Le gain n’est réalisé qu’à la vente de ces parts. On parle aussi d’un gain en capital. Toutefois, il ne faut pas le confondre avec les gains en capital réinvestis dans le compte du détenteur ou versés au détenteur par le fonds.

Profit réalisé à la vente d’un actif immobilisé, si le prix de vente est supérieur au prix d’achat.

Action qui consiste à reporter les impôts sur le revenu. C’est ce qu’on fait dans le cas des rentes et des régimes d’actionnariat des employés, par exemple.

Impôt payé sur l’argent tiré d’un placement.

Suivi du rendement d’un groupe de titres qui sert de référence pour mesurer le rendement d’un portefeuille. Il ne s’agit pas d’un fonds commun de placement. On ne peut pas investir dans un indice.

Indicateur de la variation des prix payés par les consommateurs d’un mois à l’autre.

Augmentation du prix des biens et des services dans une économie, habituellement mesurée par l’indice des prix à la consommation et l’indice des prix à la production. Au fur et à mesure que le coût des biens et des services augmente, la valeur de la monnaie diminue, car on ne peut plus acheter autant de choses avec le même montant d’argent.

Intérêt qui court sur les intérêts capitalisés. Il s’agit essentiellement d’un revenu d’intérêt sur les intérêts, qui accélère sans cesse la croissance du capital.

Caractéristique d’un actif disponible rapidement en espèces.

Marché où le cours des actions est en chute et où de nombreux investisseurs sont pessimistes. S’il persiste, ce pessimisme pousse les investisseurs à vendre des parts, ce qui alimente d’autant plus le pessimisme général et cause un ralentissement économique à long terme.

Marché où le cours des actions est en hausse et où les investisseurs sont confiants.

Méthode qui consiste à investir un montant régulier sur une longue période. On achète ainsi plus de parts lorsque les cours baissent et moins de parts lorsque les cours montent, ce qui atténue les effets de la volatilité du marché.

Titre de créance ou placement qui consiste essentiellement en un prêt de fonds à un gouvernement ou à une entreprise pour une période donnée. Généralement, le capital et les intérêts sont versés à l’investisseur à une date établie. Souvent garanti, ce type de placement a priorité sur l’actionnariat si la société devient insolvable et qu’il y a distribution des actifs.

Obligation qui offre un rendement beaucoup plus intéressant que les obligations habituelles, mais qui présente aussi un risque de défaut beaucoup plus élevé.

Titre de participation dans une entreprise. Les détenteurs de parts n’ont aucun pouvoir sur l’entreprise, mais si l’entreprise déclare un profit et annonce le versement d’un dividende, ils peuvent toucher une partie du profit en question.

Obligation juridique, dette, engagement de responsabilité ou perte potentielle.

Revenu stable qu’on reçoit à la retraite. La pension peut provenir du régime d’une entreprise, du gouvernement ou de son épargne personnelle.

Dépréciation qui porte la valeur des parts en deçà de leur prix d’achat. La perte n’est réalisée qu’à la vente de ces parts. On parle aussi d’une perte en capital.

Perte subie à la vente d’un actif immobilisé, si le prix de vente est inférieur au prix d’achat.

Groupe de valeurs mobilières géré par un gestionnaire de fonds professionnel qui choisit les titres à acheter et à vendre pour réaliser l’objectif de placement établi.

Groupe ou ensemble de placements détenus par une personne physique ou morale.

Programme qui prévoit le versement d’une pension à partir de 65 ans aux résidents canadiens ayant habité au pays pendant au moins 10 ans. Les personnes âgées à faible revenu peuvent avoir droit aux prestations à partir de 60 ans.

Vente de parts d’un fonds commun de placement (rachetés par l’émetteur).

Coût annuel du placement dans un fonds, qui couvre la gestion du placement, le marketing, les frais d’administration et la commission du conseiller.

En général, la réalisation d’un gain (ou d’une perte) en capital survient lorsque le détenteur vend ou échange des parts de son compte à un prix supérieur (ou inférieur) au prix payé à l’achat. Les gains (ou les pertes) non réalisés paraissent quant à eux dans la valeur liquidative des parts toujours détenues dans le compte.

Type de REER servant généralement à ce qu’une personne ayant un revenu plus élevé que son conjoint cotise au nom de celui-ci. C’est le cotisant qui profite de la déduction fiscale, mais c’est son conjoint qui touche les fonds à sa retraite.

Compte qui fonctionne essentiellement comme un REER ordinaire, mais dont on ne peut retirer des fonds qu’à la retraite. On utilise le REER immobilisé lorsqu’on change d’emploi et qu’on a participé au régime de retraite de l’employeur.

Régime dans lequel une entreprise verse un pourcentage ou un montant donné dans un compte personnel pour la retraite d’un employé. L’employé doit se soumettre à certaines restrictions ou pénalités lorsqu’il veut retirer cet argent avant sa retraite.

Régime permettant de retirer un maximum de 25 000 $ de son REER au cours d’une année civile, sans pénalité fiscale, afin de construire ou d’acheter une habitation admissible pour soi-même ou pour un proche handicapé.

Régime qui permet de retirer des fonds de son REER afin de financer une formation ou des études admissibles à temps plein pour soi-même, son époux ou son épouse, ou son conjoint ou sa conjointe de fait, sous réserve de certaines limites et restrictions.

Régime qui verse un revenu aux gens qui ont travaillé et cotisé à ce titre. Le montant des prestations dépend de la somme et de la durée des cotisations. Il varie parfois selon le moment où les versements commencent.

Compte agréé par le gouvernement du Canada qui permet de mettre de l’argent de côté pour les études postsecondaires d’un enfant ou de petits-enfants. Les cotisations fructifient à l’abri de l’impôt et, sous réserve de certaines conditions, le gouvernement verse une subvention à concurrence d’un certain montant par année et à vie.

Compte agréé par le gouvernement fédéral qui sert à épargner pour la retraite, sous réserve d’un plafond annuel de cotisation pour encourager l’épargne. Le gouvernement canadien permet une déduction fiscale, c’est-à-dire que les cotisations viennent réduire le revenu imposable du contribuable.

Taux de rendement annualisé d’un fonds commun de placement. Il tient compte du revenu tiré des dividendes et des gains en capital réinvestis ainsi que de l’appréciation ou de la dépréciation des titres contenus dans le portefeuille.

Processus qui consiste à partager ses actifs entre différents types de placement, comme des actions, des obligations, des liquidités, etc.

Montant d’impôt retenu par le gouvernement avant le versement de la paie.

Risque que le cours d’une action fluctue largement au fil du temps selon les événements touchant l’entreprise, le marché ou l’économie. Sur les marchés, les cours tendent d’ailleurs à suivre des cycles de hausse et de baisse.

Société fédérale destinée à protéger les dépôts effectués auprès des institutions financières membres. Vous n’avez pas à payer pour cette protection. Elle couvre automatiquement tous les dépôts en question jusqu’à concurrence de 100 000 $ si la banque ou la société de fiducie fait faillite. La fraude et le vol ne sont pas couverts.

Subvention gouvernementale à laquelle les cotisations admissibles à un régime enregistré d’épargne-études peuvent donner droit. La SCEE est offerte aux Canadiens de moins de 18 ans, sous réserve de certaines règles et restrictions.

Prestation mensuelle destinée aux bénéficiaires de la Sécurité de la vieillesse qui ont un faible revenu et habitent au Canada.

Rendement d’un placement calculé en tant que pourcentage de la somme totale investie.

Mouvement de fonds effectué à l’abri de l’impôt entre deux comptes enregistrés, comme un REER. Le détenteur de parts ne touche pas ces fonds, puisque le chèque est adressé à la banque au bénéfice du détenteur. La plupart du temps, le chèque est posté directement au dépositaire du compte de destination.

Coût initial de tous les placements détenus dans un régime, plus les dividendes ou les autres revenus réinvestis, moins les retraits.

Prix courant d’une part, calculé quotidiennement selon la valeur totale des actifs du fonds, après déduction des passifs, divisée par le nombre de parts en circulation.

Tout véhicule de placement parmi les actions, les obligations, les instruments dérivés et les instruments du marché monétaire.

Valeur totale de votre actif, moins votre passif (vos dettes).

Nous vous suggérons aussi

Les fonds communs de placement ne sont pas des produits d’assurance. Ils sont distribués par des conseillers de Desjardins Sécurité financière Investissements inc.

Veuillez lire l’aperçu de tout fonds avant d’investir. Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais.

Les fonds communs de placement ne sont pas garantis. Leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement antérieur n’est pas une indication de leur rendement futur. Les titres de fonds communs de placement ne sont pas couverts par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par un autre organisme public d’assurance-dépôts.

Desjardins Assurances et ses agents ne fournissent ni avis juridiques ni avis fiscaux. Veuillez consulter un conseiller juridique ou fiscal pour discuter de votre situation.

Trouver un agent

Chercher
Haut de page