Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

StateFarm Canada est maintenant Desjardins Assurance

State Farm Canada est maintenant Desjardins Assurances. Votre agent local de State Farm sera désormais connu sous le nom d’agent de Desjardins.

Pour plus de détails, visitez le desjardinsagents.com/changements-state-farm-canada.

Vous souhaitez accéder au site américain de State Farm? Visitez-le ici : statefarm.com.

Votre province

Avis important à nos assurés

Le Service de police de Laval a fourni le 14 juin 2019 de l’information permettant au Mouvement Desjardins d’établir que les renseignements personnels de 2,9 millions de membres ont été communiqués à des personnes à l’extérieur de l’organisation. Seuls les membres des caisses Desjardins sont concernés par la situation. Apprenez-en plus.

Saut au contenu

Planifier votre retraite

Vous ne voyez peut-être pas l’urgence d’épargner en prévision d’une retraite qui vous semble si loin. Pourtant, le plus tôt reste le mieux, parce qu’ainsi votre argent peut potentiellement croître sur une plus longue période.

Vous avez besoin d’aide pour préparer votre retraite? Communiquez avec un conseiller de Desjardins en fonds communs de placement.

Conseils pratiques

Fixez-vous l’objectif d’épargner 10 % de vos revenus chaque année.

Cela vous paraît irréaliste? Alors, épargnez moins, mais assidûment.

Épargnez d’abord.

Pour y arriver, regardez ce qui vous reste à la fin du mois, quand vous avez payé toutes vos dépenses, et décidez quel montant vous voulez épargner. C’est vous qui choisissez le montant, mais gardez en tête l’objectif d’épargne de 10 % de vos revenus par année.

Prévoyez un moment, une ou deux fois par année, pour revoir et possiblement augmenter la contribution à votre épargne.

Si vous réussissez sans peine à remplir votre objectif d’épargne, pourquoi ne pas hausser votre contribution de 1 %?

Éliminez, si possible, les dépenses superflues.

Le fait de payer vos factures et d’épargner pour l’avenir devrait passer avant les sorties au restaurant, les chaînes de télé supplémentaires ou les vêtements griffés. Sans compter que ces dépenses seront d’autant plus gratifiantes s’ils sont une récompense exceptionnelle, et non la règle.

Constituez-vous un fonds d’urgence.

Les experts en finances personnelles recommandent de mettre de côté l’équivalent de trois à six mois de votre salaire net, ou de vos dépenses. Laissez cet argent dans un compte distinct, par exemple un compte à intérêt, un compte chèques ou un compte de dépôt du marché monétaire, pour pouvoir y accéder facilement en cas de besoin.

Commencez dès maintenant.

Quel que soit votre plan d’épargne, ne le remettez pas à plus tard. Plus vous le mettrez rapidement à exécution, plus il est probable que votre épargne-retraite soit importante, et plus il vous sera facile de faire de l’épargne une priorité.

Véhicules d’épargne

Il y a plusieurs moyens fiscalement avantageux d’épargner pour votre retraite. Les plus courants sont le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et le compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Une autre option intéressante est la police d’assurance vie universelle, grâce à laquelle vous accumulez une valeur de rachat dont vous pouvez profiter ultérieurement.

Régime de retraite d’employeur

La plupart des entreprises prélèvent vos cotisations à même votre paie, facilitant ainsi la régularité des placements. De plus, certaines d’entre elles égaleront vos cotisations REER jusqu’à concurrence d’un pourcentage donné de votre rémunération, ou d’un montant prédéfini. Si c’est le cas, profitez au maximum de cette cotisation de votre employeur. Autrement, vous refusez littéralement de l’argent gratuit pour votre retraite.

Compte d’épargne libre d’impôt

Si vous maximisez vos cotisations REER, que votre revenu est moins élevé ou que vous souhaitez réduire au minimum l’incidence fiscale de vos placements, un CELI pourrait s’avérer une excellente option. La croissance composée de vos placements ainsi que tout revenu en découlant seront alors non imposables, même au moment d’un retrait. Sur une période de 20 ou 30 ans, cela peut représenter des économies considérables.

Régime enregistré d’épargne-retraite

Si vous maîtrisez parfaitement l’art de l’épargne, il serait judicieux d’ouvrir à la fois un REER et un CELI. Ainsi, vous pourriez cotiser au maximum à votre CELI, et ce, même si vous participez à un programme de retraite au travail – notez cependant que les cotisations CELI ne sont pas déductibles du revenu imposable. Vous auriez avantage à consulter un conseiller fiscal à propos de votre situation personnelle.

Assurance vie

L’assurance vie devrait toujours être une composante importante de votre stratégie financière. Votre vie évolue, tout comme vos besoins d’assurance. Une police d’assurance vie universelle est un outil flexible. Vous pouvez moduler votre protection et votre prime en fonction de vos besoins1. Elle vous permet de protéger les êtres qui vous sont chers et d’accumuler une valeur de rachat à l’abri de l’impôt. Les primes sont déposées dans votre compte (déduction faite des frais applicables), où elles généreront des intérêts au taux courant (qui ne peut être inférieur à 2 %). Différentes déductions sont effectuées chaque mois, notamment pour couvrir le coût de l’assurance. Si les fonds accumulés sont suffisants, vous pouvez aussi en emprunter ou en retirer.

Les descriptions des protections sont d’ordre général. Elles ne correspondent pas au libellé des contrats d’assurance. Pour en savoir plus sur les protections, les tarifs et les restrictions, ou pour souscrire une assurance, communiquez avec votre agent de Desjardins.

1 Le contrat d’assurance vie universelle pourrait tomber en déchéance (prendre fin) si aucune prime n’est versée après la prime initiale, ou si les primes subséquentes ne suffisent pas à assurer sa continuité. Les modifications apportées aux montants d’assurance sont assujetties aux limites de la police. Toute augmentation reste conditionnelle à l’approbation de la souscription et peut entraîner une surprime.

Les avances impayées et les retraits réduisent le capital-décès et la valeur de rachat de la police. Des intérêts sont aussi facturés sur les avances.

Les polices d’assurance, les avenants qui y sont ajoutés et leurs composantes peuvent ne pas être offerts dans toutes les provinces. Les dispositions des polices peuvent varier d’une province à l’autre.

* Les fonds communs de placement ne sont pas des produits d’assurance. Ils sont distribués par des conseillers de Desjardins Sécurité financière Investissements inc.

Veuillez lire l’aperçu de tout fonds avant d’investir. Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais.

Les fonds communs de placement ne sont pas garantis. Leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement antérieur n’est pas une indication de leur rendement futur. Les titres de fonds communs de placement ne sont pas couverts par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par un autre organisme public d’assurance-dépôts.

Desjardins Assurances et ses agents ne fournissent ni avis juridiques ni avis fiscaux. Veuillez consulter un conseiller juridique ou fiscal pour discuter de votre situation.

1 auto/1 conducteur
Commencer
Chercher
Haut de page