Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

StateFarm Canada est maintenant Desjardins Assurance

State Farm Canada est maintenant Desjardins Assurances. Votre agent local de State Farm sera désormais connu sous le nom d’agent de Desjardins.

Pour plus de détails, visitez le desjardinsagents.com/changements-state-farm-canada.

Vous souhaitez accéder au site américain de State Farm? Visitez-le ici : statefarm.com.

Votre province

Saut au contenu
Retour

Conduite de nuit

Conduite de nuit

Certains automobilistes conduisent très souvent la nuit sans avoir conscience des risques particuliers qui y sont associés ni savoir comment les prévenir efficacement.

La plus grande différence entre la conduite de jour et de nuit est le nombre d’accidents. En fait, les réflexes d’un conducteur dépendent de sa vision. Comme celle-ci est limitée dans l’obscurité, c’est sans surprise qu’on note environ 3 fois plus d’accidents la nuit. Plusieurs raisons expliquent la diminution de notre vision à la tombée du jour.

Quels sont les dangers?

La nuit, le champ de vision du conducteur, habituellement large, se réduit au faisceau lumineux des phares de son véhicule, des autres véhicules et des lampadaires. La perception de la profondeur et des couleurs ainsi que la vision périphérique s’en trouvent alors compromises.

L’un des plus grands risques de la conduite de nuit échappe à notre volonté : être ébloui par les phares d’un véhicule arrivant en sens inverse. On a réalisé de très nombreuses études sur les problèmes de l’éblouissement en vision nocturne. Ces études arrivent toutes à la même conclusion : si des phares puissants vous aveuglent lorsque vous êtes au volant, vous serez distrait.

Un conducteur peut ainsi être ébloui par des phares se trouvant à une distance aussi grande que 900 mètres. Si vous sentez que les phares d’un véhicule venant dans votre direction risquent de vous aveugler, ralentissez et essayez de ne pas les regarder directement. Dirigez votre regard sur le côté droit de la route.

Les couleurs vives et les grands contrastes rendent les objets visibles dans le noir. Vous pourriez donc coller une bande réfléchissante sur votre véhicule, surtout s’il est de couleur sombre.

Pour bien voir la nuit, il faut plus que des phares : ceux-ci doivent être correctement alignés. Vous pouvez avoir le meilleur système d’éclairage au monde, il ne servira à rien si vos phares ne projettent pas leur lumière dans la même direction. Vous pouvez vérifier le bon alignement des phares d’un véhicule au moyen de quelques tests.

Vos phares doivent rester propres, car la saleté à la surface peut absorber jusqu’à la moitié de leur puissance. Cette propreté est particulièrement importante en hiver, au moment où les phares sont fréquemment couverts de gadoue et encroûtés de sel.

De même, un pare-brise propre est vital pour le conducteur, le jour comme la nuit. Les traces et autres saletés peuvent en effet produire des effets kaléidoscopiques extrêmement déstabilisants quand la lumière les frappe la nuit. Assurez-vous que vos essuie-glaces fonctionnent bien, qu’ils sont propres et en bon état, et que vous avez assez de liquide lave-glace.

Les phares nous permettent seulement de voir ce qui se trouve droit devant nous. Quand on tourne et qu’il fait noir, notre regard tend à suivre la zone éclairée par les phares. Prenez l’habitude de regarder aussi sur les côtés du faisceau lumineux, et au-delà. En marche arrière, vous n’avez que les feux de recul pour vous guider, et souvent, ils n’éclairent pas grand-chose. Malheureusement, tout ce que vous pouvez faire, c’est vous adapter à cette réalité.

Conseils de sécurité pour la conduite de nuit

Réglez votre vitesse en fonction de la distance d’éclairage de vos phares

S’ils sont en bon état, les phares à longue portée devraient illuminer la route sur 90 mètres. Pour les plus petites distances, utilisez les feux de croisement.

Ne fixez pas votre regard

Ne faites pas l’erreur de regarder qu’au milieu de la zone illuminé devant vous. Observez aussi sur les côtés. Restez à l’affût de la lumière susceptible de provenir d’un autre véhicule, particulièrement en haut d’une côte, dans les virages et aux intersections.

Ne vous laissez pas distraire

Le soir, il y a beaucoup d’enseignes au néon et d’immeubles illuminés. Essayez de vous concentrer sur ce qui se passe dans la rue.

Protégez-vous des éblouissements

Si vous êtes ébloui de manière prolongée par le soleil le jour, ou par des phares la nuit, votre vision risque d’en être temporairement troublée. Par ailleurs, ces éblouissements peuvent provoquer de la fatigue oculaire ou de la somnolence.

Protégez vos yeux

Portez des lunettes de soleil quand il y a beaucoup de lumière le jour, et enlevez-les dès que le soleil se couche.

Nettoyez le pare-brise et les lentilles des phares

Utilisez vos phares intelligemment

Optez pour les phares à longue portée quand c’est possible. Passez aux feux de croisement quand vous suivez un autre véhicule ou qu’il y a de la circulation en sens inverse.

Autres sujets d'intérêt :

Haut de page