Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

StateFarm Canada est maintenant Desjardins Assurance

State Farm Canada est maintenant Desjardins Assurances. Votre agent local de State Farm sera désormais connu sous le nom d’agent de Desjardins.

Pour plus de détails, visitez le desjardinsagents.com/changements-state-farm-canada.

Vous souhaitez accéder au site américain de State Farm? Visitez-le ici : statefarm.com.

Votre province

Saut au contenu
Retour

Microtraumatismes répétés au travail

Microtraumatismes répétés au travail

Que sont les microtraumatismes répétés?

« Microtraumatismes répétés » est un terme générique pour désigner une douleur et une enflure localisée habituellement aux articulations. Elles découlent de la répétition d’un mouvement. Au travail comme à la maison, les microtraumatismes aux jointures et aux tendons, qui causent douleur et irritation au début, peuvent entraîner ensuite des problèmes plus graves.

Vous avez sûrement déjà entendu parler des microtraumatismes répétés ou de lésions dues aux mouvements répétitifs. Parmi les cas courants, notons le syndrome du canal carpien et l’épicondylite latérale, aussi appelée « tennis elbow ». Mais on en recense beaucoup d’autres. Chacun d’eux est habituellement lié à un mouvement particulier. En fait, chaque articulation présente un risque de microtraumatisme répété. Un exemple lié à la haute technologie? La ténosynovite de Quervain est l’inflammation du pouce liée à l’utilisation excessive d’un appareil mobile, comme un BlackBerry.

D’un point de vue ergonomique, la manière dont vous faites les choses au travail (p. ex., taper au clavier, utiliser la souris, parler ou même rêvasser) peut grandement influencer l’apparition ou non de lésions dues aux mouvements répétés. Ainsi, la prévention peut être aussi simple que de vous asseoir différemment. Si vous travaillez toute la journée assis à l’ordinateur, mains sur le clavier et la souris, vous pouvez facilement subir des microtraumatismes. Vous devez donc faire ce qu’il faut pour en réduire les risques.

Ergonomie et prévention

Ces quelques petites modifications à la façon dont vous vous assoyez et travaillez peuvent vous aider.

  • Évitez de vous tordre sur votre chaise et de vous asseoir dans des positions bizarres ou anormales. Disposez les affaires dont vous vous servez souvent à portée de main, comme votre ordinateur, votre téléphone, votre agrafeuse ou votre tasse à café.
  • Réglez la hauteur de votre chaise et de ses accoudoirs. Positionnez votre clavier de manière à respecter un « alignement neutre ». Autrement dit, vos épaules devraient être détendues et vos bras devraient tomber naturellement sur les accoudoirs quand vous tapez au clavier ou utilisez votre souris. Dans cette position, vos coudes devraient former un angle droit.
  • Quand vous tapez, laissez vos poignets vers le bas. On peut remonter l’arrière des claviers plus vieux, ce qui crée une pente forçant les poignets vers le haut. Avec le temps toutefois, cela peut générer des microtraumatismes répétés.
  • Ne tapez pas en tordant vos poignets à gauche ou à droite. Placez-vous plutôt directement devant le clavier, pour que vos petits doigts puissent facilement atteindre les touches éloignées.
  • Assurez-vous que votre écran est positionné directement devant vous, à hauteur confortable, préférablement au niveau des yeux ou légèrement plus bas.
  • Ajustez la hauteur de votre chaise pour que vos pieds reposent fermement sur le plancher, et que votre poids soit également réparti sur toute la surface de votre siège. Si votre chaise ou votre bureau ne vous permet pas de le faire, utilisez un repose-pieds plat ou rectangulaire.
  • Ne mettez pas votre portefeuille, ou tout autre objet épais, dans la poche arrière de votre pantalon quand vous travaillez à votre bureau. Sinon, vos hanches seront légèrement désaxées, ce qui pourrait créer une tension dommageable au bas du dos.

Vive les pauses!

Si ces petits changements ergonomiques contribuent grandement à la prévention des lésions dues aux mouvements répétés au travail, vous pouvez faire autre chose en ce sens. Prenez de courtes pauses, étirez-vous les mains et les poignets, levez-vous et marchez quand vous le pouvez, et faites beaucoup d’exercice en dehors de vos heures de travail.

Vous présentez des symptômes potentiels de microtraumatismes répétés (enflure, picotement ou douleur inexpliquée aux doigts, aux mains aux poignets, aux coudes ou au dos)? Consultez immédiatement votre médecin.

Les microtraumatismes répétés apparaissent avec le temps et peuvent empirer s’ils ne sont pas traités, voire nécessiter de la physiothérapie ou de la réadaptation à long terme. Finalement, comme dans bien des domaines, la prévention reste la meilleure stratégie.

Autres sujets d'intérêt :

Haut de page