Les fichiers témoins de votre navigateur sont désactivés. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ni être disponibles. Pour les activer, consultez la section d’aide de votre navigateur.

Votre province

Avis important

Nous recevons en ce moment un fort volume de demandes sur nos canaux téléphoniques et numériques. Nous mettons tout en œuvre pour vous servir rapidement. Effectuez dès maintenant diverses transactions en ligne comme le remisage saisonnier de votre véhicule ou une réclamation dans Mon compte.

Saut au contenu
Retour

Trois étapes pour prévenir les dégâts d’eau à la maison

Trois étapes pour prévenir les dégâts d’eau à la maison

Les signes avant-coureurs d’un dégât d’eau peuvent sembler anodins : une goutte par ci, une goutte par là… Cependant, même de petits avertissements, tels que des taches d’eau au plafond ou une fuite sous l’évier de la cuisine, peuvent annoncer des problèmes sérieux, comme un toit affaibli, un plancher pourri, le bris de tuyaux et une inondation.

Ne prenez pas de risques : apprenez comment prévenir les dégâts d’eau à la maison.

Étape 1 : trouvez les coupables potentiels à l’intérieur

La cuisine

Lave-vaisselle

Examinez périodiquement les tuyaux d’alimentation en eau de l’appareil sous l’évier pour voir s’il y a des fuites. Vérifiez aussi la base du lave-vaisselle pour détecter toute présence de fuite, comme un couvre-plancher décoloré, déformé ou ramolli ou des dommages aux armoires environnantes.

Réfrigérateur

Si votre réfrigérateur est équipé d’une machine à glaçons, assurez-vous que le tuyau d’alimentation est relié de façon sécuritaire à la canalisation. Soyez à l’affût de toute tache d’eau sur le plancher, car elle peut indiquer qu’un tuyau écrasé est sur le point d’éclater.

Évier de cuisine

Remplacez le calfeutrant détérioré autour de l’évier et vérifiez si les tuyaux sous l’évier fuient. Un drain où l’eau s’écoule lentement peut indiquer un tuyau partiellement bloqué à nettoyer.

La salle de bains

Douche et bain

Changez le calfeutrant ou le coulis détérioré ou craquelé. L’eau provenant d’un tuyau brisé derrière un mur peut s’écouler par les joints endommagés et provoquer des taches ou des ramollissements sur les murs et les planchers. Un tuyau d’évacuation ou un bac à douche qui fuit est une cause courante de dégât d’eau. Au besoin, adressez-vous à un plombier ou à un entrepreneur.

Lavabo

Vérifiez sous le lavabo les possibles fuites des tuyaux d’alimentation en eau ou des tuyaux d’évacuation. Au besoin, adressez-vous à un plombier ou à un entrepreneur.

Toilettes

Les toilettes peuvent se boucher quand on utilise trop de papier ou certains objets, comme un désodorisant accroché à la cuvette. De plus, les pastilles nettoyantes contenant du chlore peuvent corroder les pièces internes en plastique ou en caoutchouc et, ainsi, causer une fuite. Encore une fois, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Sous-sol, salle de lavage et pièce de service

Laveuse

Examinez régulièrement les tuyaux d’alimentation en eau pour voir s’ils sont gonflés, craquelés ou usés, ou s’ils fuient aux extrémités. Remplacez-les si vous détectez un problème ou, par mesure de prévention, tous les trois à cinq ans. Pour qu’ils ne se plient pas, laissez un espace d’au moins 11 cm (4 po) entre le raccordement d’eau et l’arrière de la laveuse. Lisez attentivement les instructions du fabricant concernant l’installation de l’appareil.

Chauffe-eau

La plupart des modèles durent de 8 à 15 ans. La présence d’eau au sol ou de rouille sur le réservoir peut indiquer une fuite. Un chauffe-eau doit être installé à l’étage le plus bas, à côté d’un avaloir de sol ou dans un bac de vidange relié à un avaloir de sol.

Pompe de puisard

Une pompe de puisard de secours à batterie peut vous protéger en cas de panne d’électricité ou de bris de la pompe de puisard principale. Testez la pompe avant le début de chaque saison humide. Sachez toutefois qu’elles ne sont pas conçues pour durer plus de 10 ans et que certaines pièces doivent être remplacées ou entretenues durant cette période.

Soyez bien préparé en cas de dégât d’eau

Parce qu’un dégât d’eau peut toujours être causé par un refoulement de drain ou des fissures dans les murs des fondations, ne laissez pas les objets à même le plancher au sous-sol. Mettez vos meubles sur des roulettes ou des cales et placez-les loin des avaloirs de sol.

Comment stopper une fuite à l’intérieur

La façon la plus rapide d’arrêter une fuite est de fermer complètement l’eau dans la maison. Il va de soi qu’il s’agit d’une solution temporaire. Toutefois, cela vous donne le temps de résoudre le problème.

Toute la famille doit savoir où se trouve le robinet d’arrêt, et comment l’ouvrir et le fermer. Inspectez le robinet régulièrement et fermez l’eau si vous partez pour quelques jours ou plus.

Selon la gravité de la fuite, vous pourriez la réparer assez facilement. Sachez toutefois que la plomberie, c’est complexe. En cas de doute, appelez un plombier ou un entrepreneur.

Étape 2 : trouvez les coupables potentiels à l’extérieur

Toiture

S’il y a une infiltration d’eau chez vous, le toit est le premier endroit à vérifier. Cependant, comme l’eau peut pénétrer de diverses façons par le toit, portez attention aux éléments suivants au moment de votre inspection :

  • Enlevez les feuilles, les brindilles et les autres débris du toit pour éviter de boucher les gouttières et d’entraîner des fuites.
  • Veillez à ce que l’air circule bien dans le soffite et les évents de toit pour réduire l’accumulation de chaleur et d’humidité et ainsi allonger la durée de vie du toit.
  • Consultez un professionnel pour voir si l’utilisation d’un produit de protection ou de nettoyage peut aider à limiter les effets du vieillissement attribuable à l’humidité et à ralentir la croissance de moisissures et de mousses.
  • Remplacez les bardeaux manquants, gondolés, bombés, brisés ou craquelés.
  • Cherchez les dommages potentiels dans les noues du toit, et aux solins autour des cheminées, des évents et des autres zones de jonction.
  • Vérifiez dans le grenier s’il y a des fuites autour des conduits de cheminée, des évents de plomberie et des cheminées, surtout si vous voyez des taches d’eau au plafond.
  • En hiver, si vous voyez de l’eau dans le grenier ou des taches d’eau au plafond ou sur les murs, regardez s’il y a des digues de glace.

Soyez toujours prudent quand vous montez sur une échelle. Si vous ne vous sentez pas à l’aise de vérifier votre toit, envisagez de faire appel à un professionnel.

Des gouttières jusqu’au sol

Faites le tour des fondations de votre maison pour détecter tout signe de dégât d’eau et appliquez les conseils suivants pour prévenir les dommages :

  • Mettez des blocs parapluies au bout des tuyaux de descente pour éloigner l’eau des fondations, ou allongez les tuyaux si nécessaire.
  • Au printemps, faites vérifier votre système de climatisation par un professionnel qualifié. Assurez-vous qu’il inspecte et nettoie le conduit d’évacuation d’eau du bac de condensation et remplacez régulièrement les filtres à air.
  • Avant les froides journées d’hiver, débranchez les boyaux d’arrosage et fermez l’alimentation en eau de chaque robinet.
  • Remplacez le calfeutrant abîmé autour des fenêtres et des portes.
  • Repeignez le revêtement extérieur en bois au besoin.
  • Remplissez les zones affaissées près de la maison pour que l’eau s’écoule loin des fondations.

Étape 3 : optez pour des systèmes qui peuvent aider

Pour vous aider à surveiller ces risques potentiels et d’autres, installez un système de détection des fuites, surtout si vous êtes souvent absent. Il existe des systèmes de détection active ou passive.

Système de détection active des fuites

Ce type de système comporte habituellement une alarme, mais il comprend aussi un dispositif indiquant la présence d’une fuite ainsi qu’un robinet d’arrêt pour stopper l’eau.

La plupart des appareils sont munis d’un détecteur d’humidité pour détecter une fuite. Certains systèmes possèdent un détecteur d’écoulement et une minuterie pour déterminer s’il y a une fuite et si l’eau doit être fermée.

Système de détection passive des fuites

Ce type de système, aussi appelé « alarme de présence d’eau », vise à vous avertir d’une fuite d’eau potentielle. Il émet généralement une alarme sonore, parfois accompagnée d’une lumière clignotante.

Les systèmes passifs sont souvent des unités autonomes qui fonctionnent à pile. Ils sont économiques et faciles à installer, soit sur le plancher ou au mur. Un détecteur d’humidité, situé à la base de l’unité, déclenche l’alarme s’il entre en contact avec de l’eau. Les modèles à pile doivent être testés régulièrement, et les piles doivent être changées périodiquement.

Système destiné à un électroménager particulier

Installé directement sur un électroménager, ce système ferme automatiquement l’alimentation en eau en cas de fuite.

Selon le type d’appareil, vous pourrez peut-être installer ce système sans outils spéciaux. Toutefois, dans certains cas, les services d’un plombier qualifié seront nécessaires.

Système pour toute la maison

Ce système est relié à un robinet d’arrêt installé sur la conduite d’eau principale. Ainsi, s’il détecte une fuite, il fermera l’alimentation en eau de toute la maison. Il vous permet de dormir sur vos deux oreilles si vous voyagez souvent.

L’installation de ce type de système prend habituellement de quatre à six heures et requiert normalement les services d’un plombier qualifié.

Ces conseils sont fournis à titre informatif et préventif seulement. Ils sont d’ordre général et n’engagent pas la responsabilité de Desjardins Assurances. Nous recommandons la prudence et vous invitons à consulter un expert pour obtenir de l’information détaillée et adaptée à votre situation.

Autres sujets d'intérêt :

Haut de page